Expression de l’opposition – Bimestriel mars – avril 2015

Ouverture à l’urbanisation du «Bout du Monde» : 800 logements

logo Saint-Gregoire Solidaire

Le 23 février, le Conseil Municipal a émis un avis favorable à la révision du Plan Local d’Urbanisme (modification n°4). Elle concerne un quartier, le Bout du Monde, et la zone Alphasis. Une enquête publique a été menée: le commissaire enquêteur a émis mi-février 2015 un avis favorable, avec réserves et remarques.
Cette révision est un acte important : elle esquisse le visage futur de la commune et détermine ses ambitions en matière de développement. Au moins 800 logements sont annoncés. Quant à Alphasis, outre les bretelles d’accès, un équipement pour séminaires, conférences et réunions d’associations et d’entreprises est prévu.

Des événements nationaux récents ont montré que le respect des procédures ne suffit pas : il faut aussi associer largement les citoyens en amont des projets pour obtenir un consensus et susciter leur adhésion. C’est de démocratie participative qu’il s’agit. Rien ne remplace le dialogue direct.

Urbaniser 20 hectares, avec d’ici 10 ans 20 à 25% de logements de plus sur la commune, méritait a minima une réunion publique pour présenter le projet comme cela se fait ailleurs. On peut citer Betton qui organise expositions et réunions publiques (Elaboration du projet urbain et paysager et Projet d’aménagement de développement durable en 2010, révision du PLU en 2011).
Il s’agit là d’un impératif démocratique. La participation la plus large aux différents projets et l’ancrage associatif contribuent au  « Vivre Ensemble ». La conduite trop discrétionnaire des programmes détourne le citoyen de l’intérêt commun et génère  l’indifférence.
Un tel effort s’imposait particulièrement pour tous les électeurs qui n’ont pas oublié les engagements du Maire en 2013 et  pendant la campagne électorale de début 2014: limiter l’urbanisation du Bout du Monde à 450 logements. Il est vrai qu’une telle limitation rendait le pont sur le canal moins indispensable.

On peut changer vite et radicalement d’avis, mais pas sans s’en expliquer devant ceux à qui on a raconté une autre histoire.
Notre avis a été favorable, parce que le projet va dans le bon sens, mais nous avons dit notre regret de n’avoir, une fois encore, pas été associés aux réflexions et avons dénoncé cette absence d’information et d’échanges avec nos concitoyens.
Le Maire envisage de confier l’aménagement au secteur privé : nous avons dit notre crainte pour les prix de vente aux particuliers.

Élus Saint-Grégoire Solidaire

Vous pourriez aussi aimer...